Toujours dans un objectif d’éloigner les bouteilles plastiques de mon domicile, et d’éviter de souiller la planète avec des composants polluants, nous nous sommes attaqués aux shampoings et après-shampoings. Comment passer au zéro déchet sur ce sujet tout en gardant des cheveux doux et soyeux ?

Introduction aux Slow cosmétiques

Saviez-vous qu’il existe une façon de prendre soin de soi et en particulier de son corps avec les slow cosmétiques ? Cela consiste à revenir finalement aux fondamentaux en utilisant des produits de beauté naturels, fabriqués chez soi où à proximités et sans polluants chimiques.

Pourquoi ne plus utiliser de shampoing industriel pour passer au zéro déchet ?

Premièrement il y a le contenu du liquide lavant. Pour notre famille de 5 personnes, c’est 5 bouteilles de shampoing par mois qui partent à la poubelle (ou 2 grands bouteilles par mois selon les promotions sur les quantités). Pas de quoi libérer vos poubelles mais quand on cumule l’éviction des bouteilles d’eau en plastique, des emballages et des bouteilles utilisées dans la salle de bain, je vous promets qu’on voit a différence de quantité de déchet hebdomadaire ! Sans parler à grande échelle des océans ou des plages.

Ensuite il y a le contenu, en effet les composants du shampoing que nous utilisions étaient souvent polluants donc pas bon pour l’environnement mais pas bon non plus pour nos cheveux ou notre cuir chevelu !

Après mes calculs, je me suis rendu compte que cela nous coûtait moins cher d’utiliser un shampoing solide que les bouteilles de shampoing en plastique.

Que contient le shampoing industriel ?

Principalement de l’eau et c’est bien cela le problème car pour éviter la prolifération des bactéries dans le milieu aqueux, il faut ajouter des conservateurs.

On trouve aussi des sulfates ou du parabène et les SLS (sodium Laureth Sulfate) qui est un détergent qui fait mousser le mélange, ce tensioactif est irritant si les utilisations sont prolongées.

Quelles alternatives aux shampoings industriels ?

Personnellement nous nous sommes dirigés vers les shampoings secs complétés avec l’utilisation d’huiles essentielles à adapter en fonction des types de cheveux de chacun. Les shampoings solides anti-pelliculaires pour cheveux secs nous conviennent parfaitement. C’est seulement après plusieurs semaines d’utilisation que les démangeaisons s(signes d’un cuir chevelu irrité) ont disparus. Les emballages et les contenants en plastique du savon ont eux aussi disparu et c’était justement l’objectif principal.

Comment utiliser le shampoing solide ?

Le shampoing solide est assez simple à utiliser, il suffit de se mouiller les cheveux, se mouiller les mains, frotter le savon dans ses mains et se savonner les cheveux.

Pour ajouter les 3 gouttes d’huiles essentielles, vous pouvez les diluer dans vos mains avec un peu d’eau puis les ajouter sur les cheveux savonnés. Attention à ce qu’il n’y ai pas de contact avec les yeux.

A noter que vous pouvez aussi utiliser le savon de Marseille.

Comment fabriquer un shampoing solide ?

Prévoir d’argile blanche (20g), 10cl d’eau, de l’huile de ricin (10cl) des huiles essentielles (20 gouttes) pour la senteur et 10cl d’huile de macadamia.

Faire chauffer l’eau et faire fondre les ingrédients (sauf l’argile).

Verser l’argile petit à petit, ajoutez les huiles essentielles.

Verser la pâte dans un moule en silicone et laissez reposer 2 jours.

Et pour les après-shampoing ?

Je vais bientôt tester les argiles dont l’argile rouge orientale nommé le rhassoul. Je viendrai vous poster des photos et mon avis dans quelques semaines.

Où trouver les shampoings solides ?

Voici 2 adresses de savonneries artisanales pour vous équiper.

https://www.martin-de-candre.com/

https://www.argasol.fr/

Si vous avez d’autres adresses, mentionnez-les dans les commentaires ci-dessous.

J’utilise un shampoing solide naturel
5 (100%) 1 vote