Quittons un peu notre salle de bain pleine de produits à modifier pour passer au zéro déchet et rendons-nous dans la cuisine. 

Nous avons déjà regardé comment fabriquer notre liquide rinçage pour lave-vaisselle. Mais ayons une pensée pour les malheureux (ses) qui n’ont soit pas la place, soit pas les moyens d’investir dans un lave-vaisselle (je plaisante). Il faut donc faire la vaisselle à la main. Et utiliser une éponge. Là encore, cette ustensile de mousse a une durée de vie programmée, et va directement finir à la poubelle, sans recyclage possible, avec une mousse qui va soit tenter les oiseaux et les tuer à petit feu, soit être absorbée par les poissons qui ne connaîtront pas un meilleur sort.

Côté développement durable, y a encore du boulot. Sans parler de la prolifération des bactéries … Alors quelle solution de remplacement écologique ? Les éponges tawashi.

Qu’est ce que c’est les éponges tawashi ?

Originaire du japon, une éponge tawashi c’est le truc zéro déchet par excellence.

Comment fabriquer une éponge tawashi ?

Fan du DIY, à vos idées ! au tricot, au crochet, avec un métier à tisser fabriqué à la main avec de petits bouts de bois ou des restes de fils métalliques : tout est possible. L’idée c’est d’utiliser tout ce qui peut se récupérer pour les tisser ensemble et faire une éponge 100% naturelle. On peut même prendre de vieux tee-shirts ou des collants et bas craqués. Il existe plein de tutoriels sur le net qui montrent comment faire. C’est à la portée de toutes et tous. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme en tawashi !

Et pour ceux qui trouvent que parfois il leur faut gratter un peu trop (ah les bons plats gratinés au fromage en hiver …), il est préférable d’utiliser les éponges en acier, par définition inoxydables et qui durent très longtemps.

J’utilise des éponges tawashi à la place des éponges jetables pour faire la vaisselle
Notez cet article !