Une fois encore, pensons à ce que faisaient nos aînés … pour faire leurs courses, ils prenaient un panier, leur boîte à œufs, leur bouteille pour le lait … le progrès nous a rendu dépendant de la facilité. Petit à petit nous en sommes venus à nous habituer à ce qu’on nous donne des sachets plastiques partout où nous allons. Pas besoin d’anticiper et de prévoir les sacs dans le coffre, nous n’avons qu’à tendre la main. Même les sachets biodégradables utilisés pour les fruits et légumes ne commencent que seulement à faire leur retour. Alors que peut-on faire pour changer les choses ? 

Utiliser nos propres emballages. Je n’aborderai que 2 d’entre eux, mais toutes les suggestions sont les bienvenues. 

Tout d’abord les wrap en cire, bee wrap en anglais

Ce sont des emballages alimentaires réutilisables, qu’on peut fabriquer soit même avec du tissu (coton bio de préférence) et de la cire d’abeille (d’où le nom). On peut également les acheter dans le commerce. Dans ce cas, il est important de veiller à leur provenance et l’éthique de l’entreprise qui les fabrique). Ils remplacent le papier d’aluminium et le film étirable pour conserver les aliments. En chauffant un peu le wrap avec les mains, la cire prend la forme du récipient à couvrir. On peut les laver à l’eau froide et au savon. Ils ont une durée de vie moyenne d’une année, et peuvent se recycler dans le compost. Une bonne manière d’éviter la pollution liée à l’aluminium, aux perturbateurs endocriniens.

En vente sur ma boutique Zéro Déchet

Autre solution : les sachets de vrac

Là encore, les adeptes du DIY vont s’en donner à cœur joie. Ce sont des sacs fabriqués en coton bio ou en lin, qui sont légers et ne prennent que peu de place au fond d’un sac à main. On peut également les acheter, en veillant toujours à choisir des matières respectueuses de l’environnement

emballages naturels

Ils permettent de transporter pâtes, riz, graines, … Allez faire un tour aussi sur cet article détaillé le vrac pour réduire ses emballages.

Fini les sacs en plastique qui polluent les océans et tuent peu à peu les animaux qui s’étouffent avec.

J’utilise des emballages naturels
5 (100%) 1 vote